Maladie de Kawasaki

Projet Kawasaki
Le service de cardiologie du CHU Sainte-Justine organise et participe à des protocoles de recherche dans le but d’améliorer les traitements chez les enfants souffrant de la maladie de Kawasaki. Le Dr Nagib Dahdah a mis sur pied plusieurs protocoles de recherche. Ces recherches portent entre autre sur l’épidémiologie de la maladie, la génétique, le diagnostic et sur le traitement. Si vous êtes intéressé à obtenir plus d’information sur une ou plusieurs des recherches, vous pouvez communiquer avec nous et il nous fera plaisir de répondre à vos questions.

Maladie de Kawasaki
La maladie de Kawasaki est une maladie qui atteint surtout les enfants âgés entre 6 mois et 6 ans. Tous les ans, environ 15 enfants sur 100 000 d’âge pré-scolaire peuvent l’attraper au Québec. Ce n’est donc pas une maladie fréquente, mais en moyenne, une centaine d’enfants sont diagnostiqués tous les ans. Il y a certains symptômes et signes cliniques qui orientent le médecin traitant à considérer le diagnostic de maladie de Kawasaki. Tout d’abord, les enfants qui en sont atteints font de la fièvre durant plusieurs jours. La fièvre ne disparaît pas suite à la prise d’antibiotiques. Il n’y a pas d’infection évidente qui pourrait expliquer la fièvre (pas d’otite, pas de gastro-entérite…). Ces enfants peuvent aussi présenter une rougeur dans les yeux, des lèvres d’apparence rouge et craquelée, une éruption (rash) de la peau qui apparaît durant les premiers jours de la fièvre, ainsi que des bosses (ganglions) palpables dans le cou. Une enflure au niveau des pieds et des mains peut également survenir.

Ces symptômes ne surviennent pas d’un coup, ni nécessairement ensemble. Pour poser le diagnostic de la maladie de Kawasaki, plusieurs symptômes doivent être présents. Toutefois, il est important d’en parler avec le médecin de votre enfant. Dans le cas de la maladie de Kawasaki, un diagnostic précoce offrira la possibilité d’un traitement efficace qui doit être administré avant le 10e jour de fièvre.

La Fondation En Cœur tient à offrir de l’information sur cette maladie puisqu’elle affecte le cœur et, plus précisément, les artères coronaires. Les artères coronaires sont des vaisseaux qui amènent le sang au cœur. Lorsque ces artères sont atteintes, la quantité de sang amenée au muscle du cœur (myocarde) est diminuée. Cela peut amener à des problèmes cardiaques à court et à long terme.

La maladie de Kawasaki peut parfois affecter les artères coronaires à un degré important. Dans les cas extrêmes, une maladie coronarienne avancée pourrait causer une défaillance cardiaque, ou même une crise cardiaque.

Toutefois, un enfant qui a une malformation cardiaque  n’est pas plus à risque d’attraper la maladie de Kawasaki que tout autre enfant.

Pour plus de détails sur cette maladie, vous pouvez contacter  le Dr Nagib Dahdah sur recherche.cardio.hsj@gmail.com. Veuillez aussi consulter d’autres liens utiles sur le site Web de la Fondation des Maladies du Coeur et de l’AVC, celui de l’Hôpital pour Enfants de Toronto et celui de la Fondation de la maladie de Kawasaki (KD Foundation) http://www.kdfoundation.org/.

 

 

Les commentaires sont fermés.